« La blessure est l’endroit où la lumière pénètre en vous », Rûmî

En novembre 2013, mon amie d'enfance s'en va vivre à l'autre bout de la terre ... départ qui se produit deux ans après le décès de ma meilleure amie. Une douleur intense s'installe dans mon épaule gauche et mon cou et finalement je ne peux plus du tout bouger le bras. Diagnostic: capsulite, aussi appelée "épaule gelée". Aucune explication physiologique, par contre cette étrange "coïncidence"...

C'est à ce moment-là que je rencontre la mémoire cellulaire. Au fur et à mesure des séances, je renoue le dialogue avec mon corps. Je prends conscience que je rejoue, à travers la perte de mes amies, l'histoire de ma gestation où j'ai vécu le drame de la séparation à deux reprises. Je comprends que mes symptômes  sont les messagers de mon corps pour me faire réagir, pour transformer la culpabilité du survivant en responsabilité d'être en vie.  


Cette mise à l'arrêt douloureuse et subie devient progressivement une opportunité formidable de découvrir qui je suis, de me mettre sur un chemin d'évolution. Tant et si bien qu'en 2016,  je quitte mon travail d'assistante de direction, pourtant sécurisant et confortable, pour me consacrer à l'étude de mon nouveau métier: praticienne en mémoire cellulaire. Aujourd'hui j'accompagne à mon tour des personnes sur ce chemin de conscience, et ma vocation se confirme un peu plus chaque jour !

© 2017 par Laurence Lépine. Créé avec Wix.com

 

  • Facebook - Grey Circle